Los Angeles : Un ex-militaire américain qui voulait commettre des attaques à la bombe a été arrêté


Mark Steven Domingo, 26 ans, a été interpellé ce vendredi soir. (photo FBI)

Un homme âgé de 26 ans, ancien militaire américain, a été arrêté ce vendredi soir alors qu’il préparait des attaques à la bombe visant la sud de la Californie, en représailles aux attaques sanglantes de Christchurch (Nouvelle-Zélande).


Le suspect, Mark Stevens Domingo, originaire de Resada, un quartier de Los Angeles en Californie (États-Unis), avait prévu des attaques à la bombe dans plusieurs endroits du sud de l’État ont annoncé les autorités ce lundi. Le mis en cause a été piégé par un agent du FBI infiltré, avec qui il a notamment échangé sur une messagerie chiffrée.

L’homme qui est un ancien militaire américain ayant servi en Afghanistan de janvier à avril 2013, avait annoncé son souhait de « faire de nombreuses victimes » et a revendiqué sa foi musulmane ainsi que son soutien aux djihadistes, mais aussi au groupe EI.

Il a également fait part de sa détermination à devenir un martyr de sa religion a indiqué le procureur dans un communiqué, évoquant d’autre part sa volonté d’agir en représailles des attaques de Christchurch (Nouvelle-Zélande), ayant fait 50 morts dans deux mosquées, le 15 mars dernier. « Il doit y avoir des représailles » a-t-il écrit dans un message en ligne, qui est à l’origine du début de l’enquête selon le rapport fédéral.

L’agent du FBI qu’il croyait être son complice lui livre une fausse bombe

Mark Stevens Domingo a été arrêté ce vendredi soir alors qu’il venait de se faire livrer une bombe. L’homme qui lui a amené, qu’il croyait être son complice et avec qui il échangeait, était en fait un agent du FBI infiltré. C’est une bombe factice qui lui a été apportée.

Entre temps, le suspect était allé acheter « les 23 et 24 avril 2019, plusieurs centaines de clous afin de s’en servir comme mitraille dans un engin explosif », a expliqué le FBI. Il a « remis ces clous à quelqu’un qu’il pensait être un complice mais qui était en réalité un agent des forces de l’ordre travaillant pour le FBI », indique le communiqué du procureur.

« Cette enquête a réussi à empêcher une menace très sérieuse représentée par un soldat entraîné au combat qui a répété à maintes reprises qu’il souhaitait causer le plus grand nombre de victimes possibles », a affirmé Nick Hanna, procureur fédéral pour la Californie centrale.

Le gouvernement fédéral a indiqué que le suspect « après avoir envisagé diverses attaques, notamment contre des juifs, des églises et des policiers, avait décidé de faire exploser un engin explosif improvisé, lors d’un rassemblement prévu à Long Beach (Californie), le week-end dernier ». Il aurait par ailleurs évoqué une attaque à Huntington Beach ou encore de se faire exploser à Santa Monica selon les autorités.

« L’Amérique a besoin d’un autre Las Vegas »

« Je suis très heureux d’annoncer que nous avons déjoué un potentiel attentat terroriste », s’est réjouit Paul Delacourt, l’un des responsables du FBI à Los Angeles, précisant qu’« à aucun moment le public n’a été en danger ».

Dans une vidéo découverte par les enquêteurs que le suspect a mise en ligne le 2 mars, Mark Stevens Domingo revendiquait sa religion musulmane. Il expliquait dans une seconde vidéo diffusée le lendemain que « l’Amérique a besoin d’un autre Las Vegas », faisant référence à la tuerie qui s’est déroulée dans la ville du Nevada le 1er octobre 2017, lorsqu’un homme a ouvert le feu à partir d’un hôtel, sur la foule, faisant 58 morts.

L’homme a justifié sa prise de position en expliquant qu’il fallait « faire goûter [à l’Amérique], la terreur qu’elle répand allègrement partout dans le monde ».