🇫🇷 L’un des suspects interpellés au Mans, un Syrien de 19 ans, soupçonné d’avoir projeté un attentat.

par Y.C.
Illustration.

Le suspect a été arrêté avec six autres personnes mercredi dernier au Mans, lors d’une opération de police de la DGSI. Ce Syrien de 19 ans qui est entré illégalement en France, aurait voulu commettre un attentat sans pour autant évoquer de cibles précises.

Au départ de cette enquête, la diffusion de vidéos d’allégeance à l’EI, mettant en scène un homme. Sept personnes d’une famille syrienne ont ensuite été interpellées au Mans (Sarthe) la semaine dernière, par la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI).

L’un des interpellés âgé de 19 ans est le principal suspect. Il a été mis en examen et placé en détention provisoire alors que les enquêteurs ont la conviction que cet individu a voulu passer à l’acte.

Les policiers ont effectué une perquisition à son domicile. Plusieurs vidéos ont été saisies. Sur ces images, l’homme prête allégeance à l’EI, dénonce les « mécréants » et dit qu’il faut s’en prendre aux croisés selon les informations de BFMTV.

Une vidéo où il simule une attaque à la voiture piégée

Dans une autre séquence, le mis en cause se met en scène à bord d’un véhicule, comme si il allait commettre une attaque à la voiture piégée et mourir en martyr, sans toutefois évoquer de cibles précises détaille la chaîne d’informations. Une arme factice de type kalachnikov a également été retrouvée à son domicile.

La famille du suspect, d’origine syrienne, est arrivée en France en 2016, avec un statut de réfugié. Le mis en cause de 19 ans a quant à lui essuyé un refus des autorités, avant de pénétrer sur le territoire français illégalement, en avec 2018 au moyen de faux papiers.

Un autre suspect mis en examen et remis en liberté

Son frère a lui aussi été mis en examen dans cette affaire mais a été laissé libre. Ce dernier est soupçonné d’avoir tourné les vidéos où le suspect apparaît.

6ème attentat déjoué en France cette année

Depuis 2016, il s’agit de la première fois où un Syrien entré illégalement sur le territoire est interpellé alors qu’il est soupçonné d’avoir voulu commettre un attentat au nom de l’EI. Les autorités ont également indiqué qu’il s’agissait du 6ème attentat déjoué en France, en 2018.

L’enquête se poursuit.

Actu17.