Lycéen mort asphyxié et ligoté près de Nantes : un homme de 30 ans mis en examen


Illustration. (IP3 RESS/MAXPPP)

Le corps ligoté et sans vie d’un jeune homme de 18 ans avait été retrouvé à son domicile de Saint-Sébastien-sur-Loire (Loire-Atlantique), le 9 août dernier. Il pourrait s’agir d’un vol par effraction qui a mal tourné.

Un homme de 30 ans a ainsi été mis en examen pour « meurtre » et « vol aggravé » après la mort d’un lycéen, découvert le 9 août dans l’appartement familial à Saint-Sébastien-sur-Loire, près de Nantes. La piste d’un cambriolage qui aurait viré au drame est privilégiée par le parquet, rapporte Le Parisien.

L’autopsie pratiquée sur le corps de la victime montre qu’« un tiers » est intervenu et que le lycéen est mort asphyxié par « strangulation ou par étouffement », a indiqué le procureur-adjoint de la République, Olivier Bonhomme.

Le jeune homme décédé était « poli et gentil » selon un voisin cité par France Bleu. Un lycéen qui fréquentait le même établissement que lui évoque quelqu’un de « timide et réservé ». « Il ne parlait pas beaucoup et ne cherchait pas les problèmes », a-t-il ajouté.

Les enquêteurs de la police judiciaire de Nantes poursuivent leurs investigations.