Lynchage de Kevin Desmidt à Dunkerque : 4 suspects mis en examen pour tentative de meurtre


Kévin Desmidt a été roué de coups par plusieurs individus dans la nuit du 1er au 2 février en marge du bal du Chat Noir à Dunkerque. (DR)

Quatre suspects âgés de 16 à 20 ans ont été mis en examen dans l’enquête sur la violente agression de Kevin Desmidt dans la nuit du 1er au 2 février, en marge du bal du Chat Noir à Dunkerque (Nord).


Kevin Desmidt, 27 ans, professeur de sport et sapeur-pompier volontaire au centre de secours de Malo, a été violemment roué de coups par plusieurs agresseurs dans la nuit du 1er au 2 février alors qu’il était en repos, en marge du bal du Chat Noir à Dunkerque (Nord).

Quatre mineurs et deux jeunes majeurs avaient été interpellés par la police ce lundi dans l’agglomération dunkerquoise. Parmi ces derniers, trois mineurs et un majeur nés entre 2000 et 2004 ont été mis en examen ce mercredi pour tentative de meurtre, avant d’être placés en détention provisoire a indiqué le procureur de la République de Dunkerque, Sébastien Piève.

En outre, les mis en cause qui sont accusés d’avoir violemment lynché Kevin Desmidt sont aussi mis en examen pour violences volontaires aggravées sur les autres membres du groupe de carnavaleux dont faisait partie la victime. Ils encourent désormais jusqu’à 30 ans de réclusion criminelle.

Deux autres suspects placés sous le statut de témoin assisté

Deux autres jeunes nés en 2000 et 2004 qui sont soupçonnés d’avoir été présents au moment de la violente agression, ont quant à eux été placés sous le statut de témoin assisté et ont été placés sous contrôle judiciaire. A ce stade, les enquêteurs n’ont pas pu déterminer le motif de cette agression et l’hypothèse d’un acte gratuit n’est pas écartée.


Kevin Desmidt est toujours hospitalisé dans un état grave.