Lyon. Stupeur et colère au tribunal : le prévenu est mort depuis près d’un an, le procès est annulé


Illustration. (Shutterstock)

Une quinzaine de victimes de cet escroc présumé avaient fait le déplacement au tribunal correctionnel de Lyon (Rhône), vendredi.

Un homme, né en Italie et qui vivait à Villeurbanne, était poursuivi par la justice pour avoir détourné pas moins de 500 000 euros en proposant à des personnes des investissements dans l’immobilier.

L’action publique se poursuivait malgré sa mort

Le prévenu est décédé au mois de novembre 2018 et dans le courant de l’été, une quinzaine de victimes identifiées ont été convoquées pour son procès. Personne au tribunal, n’avait mis un terme à la procédure, vieille de 10 ans, au moment de la mort du mis en cause, relate Lyon Mag.

Entre stupeur et colère, les victimes n’ont eu d’autre choix que de rentrer chez elles sans le verdict tant attendu, qui ne sera jamais rendu.