🇫🇷 #Lyon Surveillance du domicile de Gérard Collomb : la police de plus en plus excédée.

De jour comme de nuit, par tous les temps, ils sont deux policiers en planque devant le domicile du premier flic de France dans le 5e arrondissement de Lyon, rapporte LyonMag.

Postés dans une voiture, ils assurent la protection de l’appartement de Gérard Collomb, ancien maire de Lyon, appelé au poste de Ministre de l’Intérieur. Un dispositif qui paraît légitime, puisque parmi les membres du gouvernement, il est l’un des plus menacés, notamment par l’Etat islamique. Mais au sein de la police nationale, certaines voix s’élèvent pour demander des changements, des ajustements dans cette garde statique quotidienne.

Un simple pistolet

Selon une source policière rencontrée lors de cette enquête, il semblerait que les agents en faction durant des heures ne soient armés que « de simples pistolets ». Une puissance de feu évidemment inégale face à des Kalachnikovs. Et leurs gilets pare-balles seraient basiques, là encore inefficaces face à des armes de guerre en cas de potentiel attentat.

Alors pourquoi positionner deux hommes à plein temps, soit six par jour, alors que les effectifs manquent cruellement dans la police lyonnaise, à tel point que de nombreuses interventions passent à la trappe ? D’autant qu’avec ses obligations nationales, Gérard Collomb n’est pas présent tous les jours à son domicile du 5e arrondissement de Lyon. Loin de là.

Aux yeux de notre source, il serait préférable d’opter pour deux autres stratégies : « Il faudrait que cette tâche soit confiée à des services formés, susceptibles de débusquer des terroristes par exemple. Ou bien que les patrouilles, qui passent non loin de la zone, comprennent un passage dans cette rue en sens unique pour s’assurer que tout va bien ». Mais la DDSP qui connaît ses effectifs et les lieux n’a pas son mot à dire, les ordres viennent d’en haut, « tout droit du ministère de l’Intérieur ».

Des photos dévoilées

Plus inquiétant encore selon notre source, « tous les fonctionnaires de police de Lyon ont reçu par e-mail des photos des entrées et issues de secours de la résidence de Gérard Collomb » afin qu’ils puissent agir vite en cas de problème. « Ce qui pose des problèmes évidents de sécurité si jamais ces photos tombaient entre de mauvaises mains ».

En attendant, les fonctionnaires restent toujours postés de longues heures immobiles dans des voitures sans climatisation sous une chaleur qui peut altérer la capacité de réaction. Et les décisions qui en découlent.

Il y a quelques semaines, une réunion avait eu lieu à la préfecture du Rhône pour obtenir une amélioration des conditions de travail des agents de police mobilisés pour mener à bien cette mission. Laurent Nouvel le secrétaire départemental du Rhône du syndicat Alliance Police avait alors annoncé « un turn-over plus important », notamment avec « des gardes moins longues ».

Toutefois, et comme nous avons pu le constater, passer devant le domicile lyonnais du « minister of police », qu’il soit vide ou plein de vie, c’est l’assurance de se rendre compte que des policiers sont mobilisés sur une mission d’importance, mais au détriment de leur travail au service de la population.

http://bit.ly/2gWazpD