Lyon : Un homme dégrade 9 voitures de police devant deux commissariats


Un homme a dégradé plusieurs voitures de police devant le commissariat de Vénissieux. (capture écran Google view)

Un homme a été interpellé en flagrant délit alors qu’il venait de dégrader deux véhicules de police devant le commissariat du VIIe arrondissement de Lyon. Il venait d’en dégrader 7 autres à Vénissieux peu avant.

INFO ACTU17. Un passant est entré dans le commissariat de Vénissieux (Rhône) ce lundi soir vers 19h15, expliquant qu’il venait de voir un homme en train de dégrader des voitures de police en stationnement. L’auteur avait déjà pris la fuite lorsque les policiers ont tenté de le trouver.

Toutefois, il a été aperçu sur les images de vidéosurveillances et son signalement a été donné à tous les équipages en patrouille. L’homme s’en est pris aux rétroviseurs de six voitures sérigraphiées et celui d’une voiture banalisée.

Un policier qui arrivait pour prendre son service l’interpelle en flagrant délit

Ce dernier a refait parler de lui dans la soirée puisqu’il était en train de réitérer son acte, devant un autre poste de police. Vers 20h45, un policier en civil qui arrivait au commissariat du VIIe arrondissement pour prendre son service a aperçu un individu qui était en train d’arracher les rétroviseurs de deux voitures de service, stationnées à proximité.

Le fonctionnaire a immédiatement interpellé l’auteur des faits qui a été placé en garde à vue. Les enquêteurs n’ont eu aucune difficulté à constater que le mis en cause était celui qui avait été filmé par les vidéosurveillances en train de dégrader les autres voitures administratives, autour du commissariat de Vénissieux.


Il était recherché

Âgé de 32 ans, l’homme qui n’était pas alcoolisé au moment de son arrestation, fait par ailleurs l’objet d’une fiche de recherche de type Schengen selon une source policière. Il est donc recherché par l’un des 26 États qui composent l’espace.

Le mis en cause qui est un ressortissant polonais va devoir s’expliquer sur ces multiples dégradations et sur ses motivations.