🇫🇷 Lyon : Un lycéen éborgné par un tir de flash-ball après la finale de la Coupe du Monde.

par Y.C.
Illustration Actu17 ©

L’Inspection générale de la police nationale a été saisie.

Dimanche, aux abords de la place Bellecour à Lyon, le rassemblement devant un écran géant retransmettant la finale France-Croatie a dégénéré en violences urbaines après la fin du match. C’est à cette occasion qu’un adolescent de 17 ans aurait été mutilé par un tir de lanceur de balles de défense (LBD 40).

Touché à l’oeil gauche

Lors des affrontements entre émeutiers et forces de l’ordre, un lycéen a reçu un projectile au visage qui « semble être un tir de Flash-Ball » selon une source proche de l’enquête, rapporte France Info.

Le lycéen avoue avoir participé aux émeutes

Selon la même source, l’adolescent, interrogé sur les circonstances de la survenue de cette blessure aurait « admis avoir jeté au moins une bouteille sur les forces de l’ordre » alors qu’il se trouvait « au milieu » d’autres émeutiers.

L’Inspection Générale de la Police Nationale (IGPN) a été chargée de faire  la lumière sur les circonstances du tir. Une plainte contre X a été déposée.

Trente interpellations

Lors de ces violences urbaines, une trentaine de personnes avaient été interpellées. La justice avait sanctionné les émeutiers à des peines allant de 100 jours-amende à six euros, à huit mois de prison ferme. Quatre prévenus ont été placés en détention, rapporte La Provence.

Actu17.