🇫🇷 #Maëlys Les 4 premières auditions du suspect ont été annulées pour vice de procédure.

par Y.C.
Capture écran Facebook

Coup dur pour les enquêteurs chargés des investigations sur la disparition de la petite Maëlys.

Nous vous en parlions le 21 novembre dernier, l’avocat du principal suspect Nordahl Lelandais avait déposé une requête en nullité pour les premières auditions de son client.

Une catastrophe en perspective ?

Les annulations des premières auditions pourraient conduire à ce que les suivantes subissent le même sort. Si le magistrat juge que les questions des interrogatoires suivants s’appuient sur les réponses des premières auditions, il pourrait aussi les annuler.

Une faute commise ou un vide juridique  ?

Le vice de procédure repose sur le fait que les premières auditions du suspect n’avaient pas été filmées. Mais la raison en est simple : lorsqu’une victime d’enlèvement est relâchée avant 7 jours, l’infraction est considérée comme un délit susceptible d’être jugé en correctionnel et non aux assises. Pour les enquêteurs, il n’était donc pas nécessaire, à ce moment-là, de filmer l’audition avant que cette affaire ne bascule dans le cadre criminel. Erreur.

Les juges se sont finalement prononcés pour la faute commise. Une affaire à suivre.

Actu17.