🇫🇷 Maëlys : L’autopsie de la petite fille contredit la version de Nordahl Lelandais.

par Y.C.

De nouveaux éléments mettent à mal les explications de Nordahl Lelandais dans l’affaire de la mort de la petite Maëlys.

L’autopsie de la petite fille révèlent plusieurs fractures au niveau du crâne, deux autres au niveau de sa mâchoire. Selon l’expertise dont des éléments ont été dévoilés par BFMTV, ces fractures sont intervenues avant la mort de la fillette mais aucune d’entre elles n’a été mortelle.

Des éléments qui ne vont pas dans le sens des déclarations de Nordahl Lelandais, qui avait expliqué que Maëlys était morte accidentellement, après qu’elle a reçu une gifle de sa part.

Impossible de déterminer si des violences sexuelles ont été commises

Selon plusieurs sources citées par la chaîne d’informations, Maëlys n’a pas pu être tuée par une simple claque, aucune des fractures constatées lors de l’autopsie n’ayant pu suffire à causer la mort.

L’autopsie n’a pas permis de déterminer si la petite fille avait été victime de violences sexuelles. Le corps de cette dernière avait été déposé dans une zone montagneuse et accidentée.

Nordahl Lelandais avait conduit les enquêteurs jusqu’au corps de la fillette, le 14 février dernier, lorsqu’il a avoué l’avoir tué. Seuls les ossements du corps et des restes de vêtements avaient été retrouvés par les enquêteurs.

La défense pourrait toutefois demander une contre-expertise.

Une vidéo où le suspect abuse sexuellement de sa cousine de 6 ans

Nordahl Lelandais a également été mis en examen dans l’affaire de la mort du Caporal Arthur Noyer. L’auteur présumé doit être entendu de nouveau ce mardi dans le bureau des juges.

Ce dernier devra s’expliquer au sujet de la découverte d’une vidéo dans son téléphone, où on l’aperçoit abuser sexuellement de sa cousine âgée de six ans. Les parents de la victime ont déposé plainte.

Actu17.