Mali : Deux soldats français de la force Barkhane blessés par l’un des leurs


Illustration. (photo ministère de la Défense)

Deux soldats de la force Barkhane ont été blessés par un troisième lors d’une altercation sur fond d’alcool, dans la nuit du 24 au 25 décembre, au Mali.

L’état-major des armées françaises a annoncé ce samedi que deux soldats de la force Barkhane avaient été blessés au cours d’une dispute sous l’emprise de l’alcool, par l’un des leurs. Les militaires de cette force anti-djihadistes sont déployés au Sahel.

Les faits se sont produits dans la nuit de jeudi à vendredi sur la base de Gao, au Mali. « Des soldats de la même unité se sont, en langage commun, pris la tête. Un soldat a blessé deux de ses camarades avec son arme de service », un pistolet automatique, a détaillé le porte-parole de l’état-major Frédéric Barbry, cité par Le Figaro.

L’un des soldats a été sérieusement blessé, le second plus légèrement. Ils ont été évacués en France et hospitalisés. Une enquête a été ouverte afin de déterminer ce qu’il s’est exactement passé. Le militaire en cause sera rapatrié dès que les investigations seront terminées a indiqué le colonel Barbry.

La force Barkhane compte 5100 soldats au Sahel, où elle lutte depuis 2014 contre les groupes djihadistes avec ses partenaires du G5 Sahel : la Mauritanie, le Tchad, le Mali, le Burkina Faso, et le Niger.