Malte : Un étudiant français urine dans la rue, se rebelle et part 2 mois en prison


L’étudiant rennais et sa famille lors de sa sortie de détention. (DR)

Ses vacances à Malte ont pris une tournure tout à fait imprévue.

Un étudiant nantais qui devait passer un weekend à Malte y est finalement resté deux mois. Titouan a été libéré jeudi, sous caution.

Il urine dans la rue et prend la fuite

L’étudiant Erasmus en Espagne avait décidé de passer un weekend à Maltes avec deux camarades. Après un nuit en discothèque, au petit matin, Titouan a eu la mauvaise idée d’uriner dans la rue. Des policiers locaux qui passaient par là n’ont pas apprécié.

À la vue des agents, l’étudiant a pris la fuite « de peur de rater son avion » selon un journal local.

Interpellé dix mètres plus loin

Les policiers ont rapidement interpellé le Français qui n’a eu le temps de parcourir qu’une dizaine de mètres. Selon son père : ils « lui sont tombés dessus, l’ont bastonné. C’est sans doute à ce moment-là qu’un policier s’est fait mal », relate Ouest-France.


L’étudiant a fini au commissariat pour « injures, offense et résistance à un représentant de la force publique ». Il est passé en comparution immédiate et a terminé en prison.

Des difficultés avec le système judiciaire local

La procédure a été longue selon ses parents, car l’étudiant ne parlait pas le Maltais.

Ils ont affirmé avoir été escroqués par un avocat et un interprète, ce qui a fait exploser les dépenses imprévues pour cette famille. Titouan et ses parents ont demandé l’aide de leurs proches pour obtenir entre 15 000 et 20 000 euros de frais de justice et de déplacement sur l’île.