Manifestation au Havre : Un commissaire de police a un doigt arraché par l’explosion d’un pétard


Illustration. (Mademoiselle N / Shutterstock)

Un rassemblement d’environ 250 manifestants venus dénoncer la réforme des retraites a dégénéré au Havre (Seine-Maritime), ce mercredi soir.


La cérémonie des vœux de la Chambres de commerce et d’industrie (CCI) Seine Estuaire du Havre, devait se dérouler à 18 heures. Elle a finalement été annulée par la présidente de la CCI, Léa Lassarat, en raison de la présence de nombreux manifestants devant les locaux.

Dockers et employés syndiqués à la CGT s’étaient eux aussi donnés rendez-vous à 18 heures à cet endroit pour une manifestation non déclarée. Le rassemblement entendait dénoncer la réforme des retraites du gouvernement.

La CGT a annoncé la présence de 150 dockers auxquels sont venus se joindre une centaine de manifestants dont des Gilets jaunes, rapporte 76actu.

Un policier grièvement blessé

La tension est montée devant les locaux de la CCI entre les manifestants à l’extérieur et des policiers positionnés à l’intérieur du bâtiment. Les accès aux locaux ont été dégradés, des pétards jetés sur les fonctionnaires et des fumigènes allumés.

L’un des pétards jetés à l’intérieur de la CCI a arraché un doigt de la main droite d’un commissaire de police en explosant. La victime aurait ramassé le pétard « jeté par des manifestants qui lui a explosé dans la main » selon une source policière citée par Ouest-France qui précise que le policier souffre également de « graves acouphènes ».


L’homme a été évacué en urgence par les secours et transporté à l’hôpital pour y subir une intervention chirurgicale.

Le ministre de l’Intérieur réagit

La réaction de Christophe Castaner ne s’est pas fait attendre. Dans un communiqué publié sur Twitter, il a déclaré condamner « sans réserve » cet acte jugé « inqualifiable ».