Manifestation du 5 décembre à Paris : la police va bien emprunter des lanceurs d’eau aux pompiers


Un canon à eau de la Police nationale. (photo Remy Buisine ©)

Une grande manifestation va se dérouler à Paris cet après-midi entre la gare du Nord et la place de la Nation contre la réforme des retraites. La préfecture de police a annoncé que 6000 policiers et gendarmes allaient être déployés dans la capitale à cette occasion et a confirmé la présence de lanceurs d’eau utilisés par les sapeurs-pompiers.

Des milliers de personnes sont attendues dans les rues de Paris cet après-midi pour cette mobilisation d’ampleur ce 5 décembre, contre la réforme des retraites préparées par le gouvernement. La police craint la présence d’un millier de casseurs ainsi que de violents incidents.

Afin d’anticiper cette situation, le préfet de police Didier Lallement a annoncé ce mercredi un important dispositif de forces de l’ordre composé de 6000 policiers et gendarmes, dont 180 membres de la brigade de répression de l’action violente motorisée (BRAV-M).

Ce mardi, le syndicat « France Police – Policiers en colère », organisation minoritaire de la police nationale, a indiqué sur Facebook que « la Préfecture de police aurait réquisitionné des lanceurs d’eau portatifs appartenant aux pompiers ». « Problème ? Ces lances débiteraient à environ 11 bars de pression et seraient potentiellement létales à moins de 5 mètres. Les collègues chargés d’utiliser ce matériel n’ont reçu aucune formation et s’inquiètent des conséquences juridiques pesant sur eux en cas de blessé ou de mort », a ajouté le syndicat.

 


La préfecture de police a confirmé cette utilisation

Interrogé par 20 minutes, le syndicat France Police a expliqué qu’un policier avait reçu une « micro-formation » le 2 décembre dernier afin que des pompiers lui montrent « comment allumer une motopompe et l’éteindre, sans lui fournir de doctrine d’emploi dans le cadre du maintien de l’ordre ».

Le quotidien a ensuite contacté la préfecture de police qui a confirmé que ce matériel allait bien être utilisé : « En effet, des motopompes vont être intégrées au dispositif. Les engins seront raccordés à des bouches à incendie et utilisés sur ordre par des policiers formés ».

« Les motopompes avaient déjà été utilisées par la police à Montpellier, il y a quelques mois, pour une manifestation de « gilets jaunes » », rappelle Yves Lefebvre, secrétaire général du syndicat Unité SGP-FO, qui ajoute avoir dénoncé cette utilisation à l’époque.