🇫🇷 Marne : Tué d’une vingtaine de coups de couteau, Kevin a en fait été victime d’un guet-apens.

par Y.C.

L’enquête sur la mort de Kevin C., 17 ans, a pris une autre tournure ces dernières heures. L’amie avec laquelle il se trouvait lorsqu’il a été tué dans un parc de Mourmelon-le-Grand (Marne) ce samedi, a été mise directement en cause dans cette affaire et déférée, tout comme l’auteur présumé des coups de couteau, Adrien P., lui aussi âgé de 17 ans.

Les enquêteurs avaient relevé de nombreuses contradictions dans les déclarations de la jeune fille, mais n’imaginaient sûrement pas qu’elle ait pu planifier avec l’auteur présumé, cet assassinat.

Elle était la petite amie de la victime mais Kevin aurait décidé de mettre fin à leur relation amoureuse.

Cette dernière, que nous appellerons Ariane, n’aurait pas supporté cette situation et aurait expliqué à son ex-petit ami, l’auteur présumé, qu’elle avait été victime d’agressions et de viol de la part de Kevin explique France 3.

Placée en garde à vue mardi matin, Ariane a été mise face à ses nombreuses contradictions, et notamment cette fausse description de l’auteur des faits, dont un portrait robot avait été diffusé le lendemain des faits.

L’auteur présumé a avoué

La jeune fille expliquait que tout était parti d’un mauvais regard entre les deux adolescents. Un auteur qu’elle ne connaissait soit disant pas.

Car l’auteur présumé, Adrien, qui est son ex-petit ami, a reconnu les faits. L’arme utilisée pour tuer Kevin, qui serait un couteau, aurait également été retrouvée par les enquêteurs indique L’Union.

Sur son compte Facebook et Instagram, l’auteur présumé, Adrien P. apparaît avec plusieurs armes. DR

Un acte planifié plusieurs jours avant

Ce dernier a expliqué aux gendarmes qu’Ariane était l’organisatrice de l’assassinat de Kevin.

En réalité, la « mise à mort » de Kevin aurait été préparée près d’une semaine avant les faits écrit France 3.

Une source proche de l’enquête indique qu’Adrien P. était caché dans le parc et se serait jeté sur Kevin à son passage, alors qu’il se trouvait toujours avec Ariane, qui l’avait invité à se rendre sur les lieux.

Les deux mis en cause ont été déférés ce mercredi après-midi en vue de leur mise en examen.

Actu17.