🇫🇷 Marseille : Des milliers de contraventions relevées à tort à la suite d’un problème informatique.


Le bug a été causé par un problème de mise à jour du logiciel.

À Marseille, entre le 1er et le 13 février dernier, des milliers de procès-verbaux ont été dressés par erreur.

Stationnement payant

Les contrevenants se sont vus réclamer 17 euros alors qu’ils étaient à jour de leur paiement. Selon Jean-Luc Ricca, adjoint au maire à la Mairie de Marseille « il y a eu un problème de synchronisation entre le serveur de l’horodateur et le serveur de contrôle ».

Une régularisation qui va prendre du temps

Pour l’instant, les automobilistes verbalisés à tort n’ont pas la possibilité de faire annuler les contraventions, rapporte La Provence.

Actu17.