🇫🇷 Marseille : Les forces spéciales se posent en parachute sur la pelouse du stade Vélodrome avant le match.

par Y.C.

Les spectateurs présents dans le stade Orange Vélodrome de Marseille ont eu la surprise de voir atterrir sur la pelouse cinq parachutistes des forces spéciales.

Dimanche soir, l’opération de com’ des services de recrutement l’Armée Française était réglée comme du papier à musique : les chuteurs du 13ème Régiment des Dragons Parachutistes (RDP) n’avaient pas le droit à l’erreur. Et pour cause : 60 000 spectateurs et une retransmission télévisée en direct étaient là pour témoigner de leur performance.

Un saut… périlleux

« Le 13 », comme le surnomment les effectifs du 13ème RDP, est constitué de soldats d’élite français. Ces forces spéciales ont été mises à contribution, hier soir lors du match de football « OM – AS Monaco », pour promouvoir le recrutement de l’armée française. Les parachutistes avaient pour mission de sauter d’un avion survolant la cité phocéenne pour venir se poser sur la pelouse et déposer le ballon aux pieds de l’arbitre.

Un véritable exploit technique

Les militaires ont réussi leur mission avec brio, malgré la difficulté : les tribunes du stade étant couvertes. Le public, au stade ou bien devant sa télévision, a pu suivre le saut de 2000 mètres en direct grâce aux caméras embarquées dans l’avion largueur. Deux des cinq chuteurs transportaient leur équipement complet, pesant 60 kg.

Un saut « inoubliable »

Les militaires des forces spéciales ont été ovationnés avec une rare intensité par les milliers de supporters présents. Les parachutistes aussi ont vécu un saut « inoubliable », selon les dires de l’un des chuteurs peu après son atterrissage.

Le 13ème RDP recrute

Capables d’évoluer dans tous les milieux, les soldats des Forces Spéciales du « 13 » sont aussi spécialistes de l’art du camouflage. Le 13ème RDP, basé à Martignac-sur-Jalle en Gironde, est constitué de 800 militaires, tous des parachutistes confirmés. Le colonel Yves Jézéquel, chef de corps du 13ème RDP, a expliqué à La Provence : « Nous recherchons une centaine de jeunes, âgés de 18 à 27 ans, dont les deux tiers issus du civil, disposant d’une très grande stabilité émotionnelle. Ils devront pouvoir travailler de manière autonome et en toute discrétion, en faisant preuve de rusticité et de beaucoup d’humilité, mais aussi d’intelligence de situation et d’esprit d’équipe. ».

Renseignements : 05 56 68 43 39 ou www.celrec.com ou [email protected], ou Cirfa de Marseille 04 13 59 47 70.

Actu17.