🇫🇷 Marseille : Le policier qui demandait 700 000 € à l’OM perd son procès.


Illustration © Actu17

Le policier avait rencontré le président de l’Oympique de Marseille alors que ce dernier était en garde à vue.


Ce vendredi, les prud’hommes ont débouté le Major de police qui réclamait 700 000 € au club de football de la cité Phocéenne.

Des liens troublants

Courant 2014, Vincent Labrune alors président de l’OM avait fait la connaissance du policier alors qu’il était placé en garde à vue et entendu par les enquêteurs dans le cadre d’une affaire de transfert douteux. Le policier exerçait à l’Office Central de Lutte contre le Crime Organisé (OCLCO).

Un contrat en Or

En 2015, Vincent Labrune avait présenté au Préfet de Police de Marseille le Major de police qu’il voulait embaucher en qualité de « Monsieur sécurité ». Le Major était l’un des policiers qui l’avaient interrogé lors de sa garde à vue… La commission de déontologie de la Fonction Publique n’y avait rien trouvé à redire.

Une fonction jamais exercée

Les avocats de Vincent Labrune le dissuadant de persister dans ce contrat, ont fini par le convaincre d’y renoncer. Ainsi donc, Labrune n’a plus répondu aux appels du Major qui s’était mis en disponibilité après avoir reçu l’avis favorable de la commission de déontologie de la fonction publique.

Le policier « renvoyé dans ses buts »

Lorsque les Prud’hommes ont rendu leur décision, l’avocat de l’OM a déclaré : « Le policier a été renvoyé dans ses buts ».

Actu17.