Marseille : L’escroc a inventé 300 accidents pour arnaquer les assurances


Illustration. (Shutterstock)

Durant quatre ans, l’homme est parvenu à escroquer seize compagnies d’assurance avec la complicité d’automobilistes.


Sa technique était simple mais nécessitait la complicité de nombreuses personnes. C’est la vigilance d’un assureur, face à une réitération hors-normes d’accidents impliquant le suspect, qui a permis à la police de l’interpeller.

À l’issue de 6 mois d’enquête de la brigade de répression des atteintes frauduleuses des Bouches-du-Rhône, l’escroc a été démasqué. Âgé de 31 ans, il a été mis en examen et placé en détention provisoire.

Des automobilistes et des garagistes complices

Les investigations ont permis de recenser environ 300 faux accidents de la route. Le mis en cause faisait appel à des proches au début, puis à des automobilistes inconnus. Après s’être mis d’accord avec eux, il déclarait un faux accident en se présentant comme responsable du sinistre. Il proposait à ses complices un pourcentage sur les remboursements des assureurs.

Il invitait le tiers faussement impliqué à se rapprocher de deux garages complices, situés dans le 3ème arrondissement de Marseille. Ces garages, officiellement en liquidation judiciaire, facturaient des travaux plus ou moins fictifs, relate Le Parisien.

400 000 € de préjudice

Selon une première évaluation, le préjudice se chiffre à 400 000 euros, mais pourrait encore augmenter. Face aux enquêteurs, le mis en cause a invoqué maladroitement la « faute à pas de chance » et « la loi des séries »…

De leur côté, les policiers ont entendu 94 complices présumés et plusieurs d’entre eux sont passés aux aveux.