Marseille : Un chauffard sans permis percute et traine un policier municipal sur plusieurs mètres


Un policier municipal a été percuté par un chauffard à Marseille en fin de journée ce lundi.

Un policier municipal a été percuté et traîné par un chauffard à Marseille ce lundi en fin d’après-midi. Le mis en cause qui refusait de se soumettre à un contrôle, a pu être interpellé. Il conduisait sans permis de conduire.


Une patrouille de la police municipale de Marseille se trouvait sur le boulevard de la Libération (4e) à 17h30 lorsque les fonctionnaires ont aperçu un homme au volant d’une Citroën Saxo dont le pare-chocs frottait le sol et l’éclairage était défectueux indiquent des sources policières, confirmant une information de France Soir.

Le conducteur a été invité à s’arrêter pour un contrôle mais ce dernier a refusé d’obtempérer. Il s’est pourtant d’abord arrêté avant de faire une marche arrière brutale, puis de repartir vers l’avant, fonçant sur les policiers à pleine vitesse. L’un des fonctionnaires a été percuté et trainé avec son vélo sur quelques mètres.

Une voiture percute celle du chauffard

Un autre véhicule arrivant en face a embouti celui du chauffard qui s’est arrêté. Le policier s’est alors retrouvé coincé avec un véhicule en stationnement. Blessé, il a été évacué à l’hôpital de La Timone. Quant au chauffard, il a tenté de nouveau de prendre la fuite après s’être enfermé dans sa voiture. Les policiers l’ont mis en joue et lui ont ordonné de se rendre. L’homme a refusé. Pour pouvoir l’interpeller rapidement, l’un des agents a brisé l’une des vitres de la Saxo. Le chauffard a été extrait de la voiture et menotté.

Ce dernier, qui est âgé de 21 ans et bien connu des services de police selon nos informations, a été placé en garde à vue. Il conduisait sans permis de conduire et son véhicule n’était pas assuré. Une enquête a été ouverte pour refus d’obtempérer et violences volontaires avec arme par destination sur personne dépositaire de l’autorité publique.


Le policier blessé âgé de 30 ans est touché au niveau des jambes et du dos mais son état de santé n’inspire pas d’inquiétude. « Les policiers ont eu une grosse frayeur mais heureusement et par chance, la victime ne présente pas de blessures graves », nous confie une source policière.