🇫🇷 Marseille : Un lycéen soupçonné de 3 viols confondu par son ADN.

par Y.C.
Illustration Actu17 ©

L’adolescent de nationalité ivoirienne a été écroué.

Le 11 septembre dernier, un mineur âgé de 16 ans a été interpellé par les enquêteurs de la Sûreté Départementale des Bouches-du-Rhône, à la sortie de son lycée. Les policiers l’ont confondu par comparaison génétique.

Trois viols recensés

Le mineur isolé, arrivé en France il y a quatre ans, était logé dans un foyer. Il est soupçonné d’avoir violé trois femmes sur la voie publique à Marseille, depuis le mois d’avril dernier. Placé en garde à vue, il a refusé de s’exprimer face aux policiers, rapporte Le Point. Le suspect a été déféré au Parquet, mis en examen et écroué.

Armé d’un couteau

Le premier viol a eu lieu le 24 avril dernier, dans le 2ème arrondissement de Marseille. La victime, âgée de 58 ans, avait été menacée par un individu au visage dissimulé et armé d’un couteau. C’est à cette occasion que l’ADN du suspect a été relevé la première fois.

Deux autres viols ont été commis le 19 mai et le 2 août, dans le 13ème arrondissement de la ville. La plus jeune des deux victimes était alors âgée de 20 ans. Le même mode opératoire semblait avoir été employé : l’homme arrivait par derrière, et découpait les vêtements de ses victimes avec un couteau.

L’ADN au coeur de l’enquête

L’enquête a fait un bond en avant, le 10 septembre, lorsque l’ADN du violeur a « matché » avec celui relevé sur un adolescent au mois de juin. Ce jour-là, l’auteur présumé d’un vol par escalade avait été mis en garde à vue et son ADN avait été prélevé. Faute de preuves suffisantes pour le relier au vol, il avait été laissé libre… Le temps que l’ADN parle.

Le garçon est désormais sous les verrous.

Actu17.