🇫🇷 Marseille : Un septuagénaire séquestré et violenté en pleine nuit par des malfaiteurs.

par Y.C.
Illustration Actu17 ©

La victime a vécu un calvaire.

Mardi vers 4h30, deux individus se sont présentés devant un immeuble situé rue Fortuné Jourdan dans le 3ème arrondissement de Marseille, et ont sonné à l’interphone de leur future victime.

« On est des voisins, on a oublié nos clés »

Sous un prétexte fallacieux, les malfrats sont parvenus à s’introduire dans l’immeuble. Le duo a frappé à la porte de leur victime, un homme âgé de 77 ans et handicapé. Ce dernier ne s’est pas méfié… C’est le début de son calvaire.

Frappé et immobilisé

Après avoir neutralisé le locataire, profitant de sa faiblesse, les malfrats ont fouillé tout l’appartement à la recherche de biens de valeur. Le malheureux s’est fait frapper et immobiliser.

Un voisin au sommeil léger entend les gémissements

Par chance pour la victime qui s’est mise à gémir et à appeler à l’aide, un voisin l’a entendue. Ce dernier a compris la situation et a téléphoné à « Police-Secours ». Par sa fenêtre, il est témoin de la scène et repère même la voiture des cambrioleurs dans la rue.

La vidéosurveillance de la ville au coeur des recherches

Immédiatement, les opérateurs du Centre d’Information et de Commandement (CIC) ont orienté les caméras de la ville sur la voiture des malfaiteurs. Ils sont parvenus à repérer deux femmes dans l’habitacle et à détecter un guet posté dans la rue. Les patrouilles de la BAC et de Police-Secours envoyées sur place ont été avisées en direct.

Une intervention tactique

Un stratagème a été mis en place : le véhicule sérigraphié s’est posté dans une rue adjacente, sirène hurlante. Comme imaginé par les policiers, leur action a provoqué le départ des deux femmes et du guet qui ont pris la fuite. Tous trois ont été interpellés.

Les fonctionnaires se sont ensuite concentrés sur les deux malfaiteurs toujours dans l’appartement. Ils ont pénétré dans l’habitation par surprise mais « les deux individus ne se sont pas laissé faire, ils ont été interpellés avec difficulté », a déclaré une source proche de l’enquête au journal La Provence.

La victime a été libérée et les cinq malfaiteurs placés en garde à vue. Ils sont déjà connus des services de police.

Actu17.