🇫🇷 Marseille : Une enquête débutée en 2011 sur les transferts douteux du club toujours à l’instruction.

par Y.C.

Une enquête débutée en 2011 sur des transferts considérés comme douteux au sein de l’Olympique de Marseille est toujours à l’instruction.

C’est par hasard, qu’en 2011, la police judiciaire a été appelée à s’intéresser à l’Olympique de Marseille.

Le grand banditisme était-il lié à l’OM ?

À cette époque, les policiers sont en charge d’une affaire d’homicide sur la personne de Jacques Butafoghi, figure du milieu corse. Les policiers avaient relevé que certains agents de joueurs avaient fait de l’Olympique de Marseille une source de revenus importante.

Dans le dossier d’instruction, des noms de figures du grand banditisme circulent, s’entrechoquant avec celui de joueurs actuels du club.

Un système mafieux en place ?

Un système de prélèvement avait et mis en place, mettant sous pression les agents des joueurs, installant des hommes de paille, allant jusqu’à menacer les « récalcitrants ».

C’est ainsi que de fortes sommes d’argent, sous la forme de « rétro-commissions » avaient été reversées au milieu toujours à l’affût de revenus faciles.

De l’argent possiblement détourné

Des montages occultes, agrémentés de faux documents, ont permis la venue au club de joueurs, manoeuvre ayant pour finalité de soulager l’OM de plusieurs millions d’euros reversés à de pseudo-intermédiaires.

Plusieurs anciens dirigeants et « acteurs » de cette opération frauduleuse, ont été mis en examen, comme l’ex-président Jean-Claude Dassier ou José Amigo, ancien directeur sportif rapporte Le Parisien.

Actu17.