Martinique : Un policier soupçonné de faux en écritures publiques mis en examen et écroué


Illustration. (Shutterstock)

L’avocat de ce policier de 43 ans estime que cette procédure intervient après le refus de son client de couvrir l’un de ses supérieurs.

Un fonctionnaire de police de la brigade anticriminalité (BAC) de Fort-de-France en Martinique a été mis en examen et placé en détention provisoire, a-t-on appris ce jeudi. Il est poursuivi par la justice pour « faux en écritures publiques » et « violation du secret professionnel ».

De faux procès-verbaux de contravention

Cette mesure intervient au terme de plusieurs mois d’enquête de la part de l‘Inspection générale de la police nationale (IGPN), relate Le Parisien. Le quadragénaire est soupçonné d’avoir dressé de faux procès-verbaux de contravention.

Plusieurs plaintes d’automobilistes

L’enquête a démarré après que plusieurs automobilistes ont saisi la justice. Ils dénonçaient l’irrégularité des procédures de ce fonctionnaire.

Pour sa part, l’avocat du prévenu dénonce le fait que l’on s’en prenne à son client « parce qu’il a refusé de couvrir un faux rédigé par l’un de ses supérieurs ». Il souligne que le policier « a toujours été bien noté » et qu’il a communiqué ses codes (permettant la verbalisation, ndlr) aux adjoints de sécurité qui l’assistaient dans ses missions.