Metz : Le militaire de 20 ans touché en pleine tête par un tir accidentel est décédé


Alexis Battu est décédé dans la nuit de mercredi à jeudi. (photo armée de Terre)

Le soldat à l’origine du coup de feu mortel a été placé en garde à vue.

Il s’appelait Alexis Battu et avait eu 20 ans il y a quelques semaines. Le jeune militaire du 40e régiment d’artillerie de Suippes (Marne) se trouvait avec l’un de ses collègues au niveau du poste de garde de la résidence du palais du gouverneur de Metz (Moselle) lorsque le drame s’est produit vers 18h30 ce mercredi soir.

Son compagnon de régiment était en train de manipuler son fusil d’assaut Famas lorsque plusieurs coups de feu ont été tirés. Alexis Battu a été touché d’une balle dans la tête avant d’être transporté dans un état critique au Centre hospitalier régional et universitaire de Nancy.

« Il est mort dans l’accomplissement de sa mission »

Le chef d’état-major de l’armée de Terre a annoncé dans un communiqué que le jeune soldat était décédé au cours de la nuit, saluant la mémoire d’un soldat aux « grandes qualités humaines et intellectuelles, appliqué et volontaire, notamment lors des challenges sportifs, et apprécié de ses pairs pour sa grande camaraderie ». « Il est mort dans l’accomplissement de sa mission », peut-on également lire.

Le tireur de 22 ans, très marqué selon Le Républicain Lorrain, a été placé en garde à vue. Le procureur de la République de Metz avait dès hier soir indiqué que la piste accidentelle ne faisait que peu de doute : « Il s’agit d’une mauvaise manipulation. Ce sont des tirs qui ont eu lieu durant le service, il s’agit donc d’une affaire pénale militaire ».

Le fusil d’assaut du militaire en cause était a priori en mode rafale lorsque les tirs sont partis, dans des circonstances exactes que l’enquête devra déterminer. La police judiciaire a été chargée de mener les investigations.