Meurthe-et-Moselle : Ils percutent la voiture de police avec un véhicule volé et sont accusés d’une série de délits.


La voiture des policiers de la BAC a été violemment percutée. (photo Unité SGP FO 54)

Deux policiers ont été blessés lors de cette intervention, après que leur voiture a été percutée par celle des malfaiteurs. Deux suspects ont été interpellés, l’un est toujours en fuite.

Trois individus se trouvaient dans une Renault Mégane blanche ce samedi lorsque les policiers l’ont pris en chasse à Maxéville (Meurthe-et-Moselle).

Le véhicule avait été volé quelques heures plus tôt, vers 19 heures, sur le parking de l’hôpital d’enfants de Brabois raconte L’Est Républicain. Les malfaiteurs ont ensuite commis plusieurs autres délits, en quelques heures.

Deux passants braqués, un vol et une tentative de vol

Les propriétaires du véhicule volé ont expliqué aux policiers avoir été menacés avec une arme de poing par trois individus, qui sont partis avec leur voiture. Les trois mêmes individus sont également accusés d’un vol de plaques d’immatriculation et d’une tentative de vol dans un fourgon.

Ces derniers qui sont originaires de la communauté des gens du voyage, sont aussi soupçonnés d’avoir braqué deux passants au hasard dans la rue, là aussi avec une arme de poing, sans repartir avec le moindre butin.


Le conducteur a réussi à prendre la fuite

La Renault Mégane blanche a été repérée vers 22 heures par un équipage de la Brigade anti-criminalité (BAC). Le conducteur a alors pris la fuite et a accéléré. Une course-poursuite s’en engagée. Bloqué par un barrage de police, le fuyard a alors fait une marche arrière brutale, percutant la Peugeot 308 des fonctionnaires de la BAC.

Deux policiers ont été blessés lors du choc. Deux des trois occupants de la voiture volée ont pu être interpellés, le conducteur est parvenu à prendre la fuite. Il est toujours activement recherché.

Les deux auteurs présumés mis en examen, l’un écroué

Les deux suspects nient avoir participé à la tentative de vol à main armée sur les deux passants. Les deux individus ont seulement reconnu qu’ils étaient bien les passagers du véhicule volé, pris en chasse par les policiers, explique le journal régional.

Déférés ce lundi soir devant un juge d’instruction à Nancy, les deux suspects ont été mis en examen. L’un des auteurs présumés âgé de 15 ans et demi a été laissé libre. Le second, âgé d’une vingtaine d’années, a été placé en détention provisoire.