🇫🇷 #Meuse Le détenu met le feu à sa cellule et décède. 7 surveillants pénitentiaires blessés.

Les surveillants pénitentiaires sont intervenus pour un feu dans une cellule. Le détenu qui occupait cette dernière est décédé. Sept surveillants pénitentiaires ont été blessés raconte L’Est Républicain.

Un détenu meurt après avoir mis le feu à sa cellule : sept surveillants hospitalisés

Un détenu du centre de détention de Montmédy de 47 ans, fragile psychologiquement, a incendié sa cellule ce mercredi soir, peu après minuit. Les surveillants ont tenté de le sauver : ils ont été blessés.

« Aujourd’hui, ça fait partie de notre quotidien. Quand un détenu incendie sa cellule, on doit réagir vite. » Fadhila Dhouki, déléguée régionale Force Ouvrière de la Pénitentiaire est inquiète. Ce mercredi soir, un détenu a volontairement mis le feu à sa cellule, alors qu’il était enfermé à l’étage du centre de détention de Montmédy.

Voyant de la fumée, des surveillants pénitentiaires sont immédiatement entrés dans la cellule pour sauver le détenu. En vain : il était en arrêt cardio-respiratoire à l’arrivée des secours.

Dans l’action, sept surveillants pénitentiaires ont été blessés, dont un brûlé au bras. Ils ont été transportés à l’hôpital de Verdun où ils sont toujours ce matin.

« Les détenus sont autorisés à posséder des allumettes ou un briquet. On ne peut rien faire contre. A quand des allume-cigares au mur ou des matelas moins inflammables ? »‘, plaide la syndicaliste.

La personne décédée était libérable en novembre 2017. Elle souffrait de problèmes psychologiques mais « compatibles avec une détention »

http://bit.ly/2tsqr98