Mexique : En moins de 24 heures, 9 policiers ont été assassinés lors d’embuscades


Un policier qui a participé à l’interpellation de l’un des fils d’El Chapo a été tué dans sa voiture de service à Sinaloa au Mexique. (capture vidéo Twitter / @ContigoPuebla)

Ce vendredi, des gangs armés ont assassiné au moins neuf policiers dans les États d’Oaxaca, Guanajuato et Guerrero au Mexique.

Cinq policiers ont été abattus et deux autres grièvement blessés lors d’une embuscade. Elle a eu lieu près de San Vicente Coatlan dans l’État d’Oaxaca alors que les policiers étaient en mission, indique un communiqué du secrétariat à la Sécurité.

Une enquête a été réclamée au parquet par le gouverneur d’Oaxaca, Alejandro Murat, qui a condamné cette attaque.

Le même jour, dans la matinée, un policier a été tué et son collègue a été blessé à Acapulco, dans l’État de Guerrero. Durant l’après-midi dans la même localité, deux autres policiers ont été retrouvés morts, criblés de balles dans leur voiture de patrouille, indique le journal El Universal.

Enfin, un policier a été abattu par les membres d’un gang armé le même après-midi à Irapuato, dans l’Etat de Guanajuato.

L’ombre d’El Chapo

Cette liste macabre intervient après un assassinat au-dessus duquel plane l’ombre du mafieux Joaquin « El Chapo » Guzman.

Mercredi à Sinaloa, un policier a été abattu. Il avait participé à l’interpellation de l’un des fils du baron de la drogue le 17 octobre dernier. La voiture de patrouille d’Edouardo N. a été criblée de balles sur un parking, sous l’objectif d’une caméra de surveillance. Selon le Daily Mail, près de 150 balles ont été tirées.

47 policiers ont été tués depuis le début de l’année dans l’Etat de Guanajuato et 15 dans celui d’Oaxaca, selon El Universal.