Militaires attaqués au couteau à Nice en 2015 : Moussa Coulibaly écope de 30 ans de prison


Moussa Coulibaly a écopé de 30 ans de prison. (photo fournie par les bureaux du Premier ministre turc le 4 février 2015)

Moussa Coulibaly, 35 ans, a été condamné ce jeudi à 30 ans de prison par la Cour d’assises spéciale de Paris, pour avoir attaqué trois militaires avec un couteau à Nice, le 3 février 2015.

Jugé pour « association de malfaiteurs terroriste » et « tentative d’assassinats terroristes », Moussa Coulibaly a été condamné ce jeudi après-midi à 30 ans de prison par la cour d’assises spéciale de Paris. Le procès de ce délinquant radicalisé a duré 4 jours.

L’homme de 35 ans avait échoué lorsqu’il avait voulu se rendre en Syrie et avait décidé, cinq jours après son expulsion de Turquie, d’attaquer trois militaires au couteau devant un centre communautaire juif de Nice (Alpes-Maritimes), dans le cadre de l’opération Sentinelle.

Aucun regret exprimé

« Je me suis interdit de regretter par solidarité envers les pays musulmans qui subissent les bombardements », a répété l’accusé au cours de son procès.

Le parquet national anti-terroriste (PNAT) avait réclamé à son encontre 30 ans de prison pour la « tentative d’assassinats », et l’acquittement pour l’« association de malfaiteurs terroristes ».


Il nie avoir voulu tuer

Concernant l’attaque, l’accusé a indiqué qu’il n’avait pas voulu tuer les militaires. « J’ai pris soin de viser le visage car cela laisse une trace et marque la personne qui est agressée. Mais à aucun moment je n’ai voulu toucher les parties vitales », a-t-il déclaré lors du procès.

« S’il avait pu tuer, il aurait tué », a rétorqué Hervé, l’un des trois militaires. « L’intention homicide ne fait aucun doute », a insisté l’un des enquêteurs.