🇫🇷 Mobilisations de lycéens : une centaine de lycées bloqués en Île-de-France, des violences urbaines ont éclaté.

par Y.C.
Des incidents se sont produits aux abords de plusieurs lycées d'Île-de-France ce jeudi matin. (capture écran Twitter @Soranaoyu / @Jordan_Bld93)

Un appel à la « mobilisation générale » avait été lancée dans les lycées ce jeudi. Près d’une centaine d’établissements sont perturbés en Île-de-France. Des violences urbaines ont éclaté ce matin dans plusieurs communes.

Nous avons regroupé les principaux blocages et faits marquants qui se sont déroulés ce jeudi matin en région parisienne.

Académie de Versailles

L’Académie de Versailles est la plus touchée par ce nouveau mouvement de lycéens alors que des incidents avaient déjà éclaté les jours précédents.

55 établissements sont perturbés, 11 sont bloqués. Des violences urbaines ont eu lieu et se poursuivent, notamment à Mantes-la-Jolie où 146 personnes ont été interpellées, et à Limay (Yvelines).

A noter que plusieurs bouteilles de gaz ont été découvertes par les forces de l’ordre ce mercredi, aux abords du lycée Jean-Rostand de Mantes-la-Jolie. Une douzaine de bonbonnes ont été volées chez des riverains et jetées dans des bennes à ordures incendiées, peu avant 10 heures hier rapporte Le Parisien.

Des cocktails Molotov avaient été jetés sur les forces de l’ordre dans cette même commune mercredi. Les policiers avaient répliqué par des gaz lacrymogènes.

Académie de Créteil

Dans l’Académie de Créteil, 22 lycées sont perturbés et 3 sont bloqués. Des incidents ont éclaté à Bondy où trois individus ont été interpellés ainsi que deux autres à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis).

La situation était très tendue ce matin également au Blanc-Mesnil où des poubelles ont été incendiées. Des incidents ont aussi été signalés à Bobigny, à Villepinte et à Villemomble notamment. Selon nos informations, la préfecture a fait appel à au moins une compagnie de CRS pour faire face aux violents incidents en Seine-Saint-Denis.

Paris

17 lycées ont été touchés par des mobilisations à Paris ce matin, notamment au lycée Jacques Decourt (IXe), au lycée Henry IV (Ve), et au lycée Paul Valéry (XIIe).

Des violences avaient eu lieu ce mercredi autour du lycée François Villon (XIVe) où des lycéens avaient entamé un blocage. Les policiers ont été caillassés, quatre d’entre-eux ont été blessés, l’un a eu deux dents cassées après avoir reçu un projectile. Cinq individus ont été interpellés.

Des universités également impactées

Une quarantaine d’individus ont par ailleurs tenté de pénétrer de force dans la Sorbonne ce matin mais en ont été empêchés. L’établissement a ensuite été fermé par mesures de sécurité. D’autres universités sont perturbés, notamment celle de Tolbiac Paris-1 et celle de Censier Paris-3.

Les revendications des lycéens et des étudiants visent les réformes du bac et du lycée ainsi que la plateforme Parcoursup. Pour les universitaires, la protestation porte sur la hausse des frais d’inscription des étudiants étrangers. Une mobilisation qui s’étend au niveau nationale et qui s’est sans aucun doute durcie par l’ampleur du mouvement des Gilets jaunes.