Montargis : Poignardée en pleine rue, une femme entre la vie et la mort, son ex-compagnon arrêté


Illustration. (biDaala_studio / Shutterstock)

Une femme de 49 ans a été poignardée et grièvement blessée en pleine rue à Montargis (Loiret) ce mercredi soir. Son ex-compagnon a été interpellé peu après puis placé en garde à vue. Il serait passé aux aveux.

Violente agression à l’arme blanche dans le centre-ville de Montargis vers 18 heures mercredi soir. Une femme de 49 ans a été poignardée à plusieurs reprises sur le parking d’un restaurant selon nos informations, confirmant celles de La République du Centre. Les policiers sont arrivés les premiers sur place et ont apporté les premiers soins à la victime, alors que des témoins étaient déjà venus à son secours.

Les sapeurs-pompiers ont ensuite pris en charge la victime qui a été transportée au Centre hospitalier de l’agglomération montargoise (Cham), avec un pronostic vital engagé a précisé le procureur de la République, Loïc Abrial. Cette dernière a été poignardée à au moins cinq reprises détaille une source proche de l’enquête. Le drame s’est produit sous les yeux du fils de la quadragénaire.

Interpellé par une patrouille de gendarmerie

L’auteur présumé a pris la fuite à bord d’une voiture. Il a été interpellé peu après par une patrouille de gendarmerie en contrôle routier, près de Gien. Âgé lui aussi de 49 ans, cet homme est l’ancien compagnon de la victime. Il a été placé en garde à vue pour tentative d’assassinat et aurait reconnu les faits selon cette même source.

Le couple était en instance de divorce et la victime avait déposé plusieurs main courantes en mai dernier et au début du mois de juillet, pour dénoncer « l’emprise » de son mari sur sa personne. Elle n’avait toutefois pas déposé plainte précise-t-on de même source. La quadragénaire, qui fait partie d’une association de femmes battues, avait quitté le domicile familial il y a quelques semaines.

Une enquête criminelle a été ouverte par le parquet de Montargis et confiée au commissariat de police de la ville. Le mis en cause est déjà connu des services de police pour des faits de violences qui remontent à plusieurs années.