Montauban : Couteau de cuisine en main, l’homme fonce sur un policier qui ouvre le feu


Illustration. (photo NCY/PhotoPQR/Maxppp)

C’est une intervention délicate à laquelle les policiers de Montauban (Tarn-et-Garonne) ont été confrontés. Un homme armé d’un couteau refusait de lâcher son arme et a tenté de s’en prendre à un policier, qui a ouvert le feu pour se protéger. L’agresseur qui avait consommé de la cocaïne et qui est bien connu de la justice, a été difficilement maîtrisé.


Une femme a fait appel à la police ce vendredi soir vers 19 heures. Son ex-conjoint et père de leur fille de 15 ans voulait voir cette dernière. Il était dans un état de grande excitation raconte La Dépêche. Une patrouille du Groupe de sécurité de proximité (GSP) s’est rendue sur place. Le suspect a alors sorti un couteau de cuisine avec une lame de 20 cm. Il n’était pas dans son état normal et s’est montré menaçant. Des renforts ont donc été demandés.

« Pour des raisons inexpliquées, à la vue des policiers en tenue uniforme, l’individu courait en leur direction tout en brandissant son arme blanche avant de revenir sur ses pas », explique le syndicat Alliance police nationale du Tarn-et-Garonne dans un communiqué.

L’homme profère ensuite des menaces de mort avant de foncer vers un policier en civil qui, par sécurité, sort son arme. Alors que le mis en cause tente de le poignarder, le fonctionnaire ouvre le feu à deux reprises, sans le toucher. C’est ensuite un pistolet à impulsion électrique qui a été utilisé pour tenter de maîtriser le forcené. Mais l’arme intermédiaire n’a eu aucun effet sur l’homme qui s’est mis à courir pour fuir. Il a été désarmé, maîtrisé et interpellé peu après.

11 mentions sur son casier judiciaire

L’agresseur a été placé en garde à vue et un médecin a confirmé que son état de santé était compatible avec la mesure de privation de libertés. Lors de ses auditions, il a expliqué qu’il ne voulait pas tuer le policier, ayant la seule intention de s’en prendre à lui-même, et qu’il « était désespéré de ne pas pouvoir voir sa fille », a précisé le procureur de la République cité par nos confrères. En outre, il s’est scarifié un bras durant l’intervention des forces de l’ordre.


Ce n’est pas la première fois que cet homme de 41 ans est confronté à la police et à la justice. Son casier judiciaire comporte en effet 11 mentions. Il est notamment connu pour son addiction à l’héroïne et plus récemment à la cocaïne. L’homme a d’ailleurs reconnu qu’il en avait consommé ce vendredi.

Mis en examen et écroué

Déféré ce dimanche soir, le mis en cause a été mis en examen avant d’être placé en détention provisoire à la maison d’arrêt de Beausoleil. Une information judiciaire pour tentative d’homicide sur une personne dépositaire de l’autorité publique ainsi que pour des violences avec arme sans ITT a été ouverte. Les policiers de la sûreté urbaine de Montauban ont été chargés des investigations.

« Il n’y a rien, à cette heure, qui démontre l’intention homicide de mon client », a réagi l’avocat du suspect, Me Jérémie Gloriès, auprès du quotidien régional. De son côté, le syndicat Alliance s’est félicité « que Monsieur le Procureur de la République du Tarn-et-Garonne ait retenu la tentative d’homicide », réclamant dans le même temps « une sanction à la hauteur des faits reprochés ».