🇫🇷 #Montauban Il poignarde un autre homme parce qu’il est d’origine maghrébine.

Illustration Actu17 ©

Vendredi 28 juillet 2017, un individu d’origine antillaise a porté plusieurs coups de couteau à une personne d’origine maghrébine rapporte La Dépêche.

Ce dimanche 30 juillet, les deux agresseurs présumés d’un homme victime de coups de couteau ont été déférés au parquet de Montauban, à l’issue de leur garde à vue, et entendus par le juge d’instruction dans l’enquête sur la tentative de meurtre.

Pour rappel, un homme de 29 ans a été victime de coups de couteau en centre-ville, vendredi 30 juillet, vers 15 heures, dans un immeuble situé au 9, rue Lassus. Gravement blessé, ce dernier a été pris en charge par les services d’urgence de l’hôpital de Montauban.

Dans un état stationnaire samedi, « la victime devrait s’en sortir », a confié ce dimanche le parquetier de garde, « et ce, grâce à l’intervention rapide des secours ».

Une agression raciste

Ce dimanche, l’un des deux agresseurs, âgé de 37 ans, a pleinement reconnu les faits, et les assume. « La motivation de cette agression est raciste. L’auteur d’origine antillaise a expliqué avoir agi de la sorte, parce que l’homme de 29 ans était Maghrébin », a expliqué le parquetier, qui insiste néanmoins sur le fait que « le mobile de l’agression n’a rien à voir avec la religion ».

L’agresseur a été mis en examen pour tentative d’homicide aggravé, « à raison de la race ». L’autre individu, d’origine polonaise et âgé de 31 ans, assure ne pas avoir porté de coup de couteau à la victime.

Il a tout de même été mis en examen pour complicité. « Il y a assez d’éléments pour assurer un niveau de responsabilité », a complété le parquetier.

Mais le fin mot de l’histoire est que « la victime n’est pas du tout d’origine maghrébine. Il y a eu tromperie sur la personne… ». En fin de matinée ce dimanche 30 juillet, les deux individus ont été incarcérés, l’un à Montauban, l’autre à la Maison d’Arrêt de Toulouse-Seysses.

http://bit.ly/2uOf4Gd