Montauban : Le propriétaire d’une maison avoue avoir tué sa locataire et une adolescente


Illustration Actu17 ©

Un homme de 57 ans a été mis en examen et placé en détention provisoire ce mercredi soir. Il a reconnu avoir tué sa locataire de 38 ans ainsi que la petite amie du fils de cette dernière qui était âgée de 18 ans, dans la nuit du 13 au 14 novembre dernier, à Montauban (Tarn-et-Garonne).

L’enquête a débuté par une macabre découverte le 14 novembre au matin à Montauban, dans une maison de la rue Gamot, dans le quartier Villebourbon. Le corps de la locataire de 38 ans et celui d’une jeune fille de 18 ans avaient été découverts.

Le suspect de 57 ans qui est le propriétaire de ce pavillon, s’était présenté chez sa locataire la nuit précédente pour réclamer 3000 euros de loyers impayés explique France Bleu.

Il était armé d’un fusil mais également de brouilleurs de téléphones portables, afin qu’aucun appel à l’aide ne puisse être passé. La locataire de 38 ans a notamment reçu une dizaine de coups de couteau. La petite amie du fils de la trentenaire qui était âgée de 18 ans, a également été tuée.

Un adolescent de 17 ans avait été mis en cause et écroué

Le fils de 17 ans de la locataire tuée, a d’abord été interpellé et mis en examen peu après le double homicide, avant d’être écroué. Mais l’enquête des policiers a évolué les jours suivants et les fonctionnaires se sont tournés vers le propriétaire de la maison qui a été interpellé le 3 décembre.


Les enquêteurs avaient récolté des éléments le mettant en cause : des traces de sang des victimes et du fils de la victime sur le volant de sa voiture et à son domicile, ainsi qu’une paire de lunettes portant son ADN qui a été retrouvée dans une chambre de la maison où s’est déroulé le drame.

Il nie les faits puis reconnait être l’auteur du double homicide

L’homme avait déjà été interpellé peu après les faits et avait nié être responsable de ce double meurtre. Les policiers avaient toutefois été troublés car le suspect avait un hématome à un œil. Il avait déclaré s’être blessé avec une bétonnière. Lorsqu’il a été interpellé ce mardi, les policiers ont retrouvé chez lui des brouilleurs similaires à ceux qui ont été saisis dans la maison des victimes.

Lors d’une nouvelle audition ce mercredi, le mis en cause a reconnu les fait, expliquant que sa conversation avec la locataire avait dégénéré et qu’il en était venu aux mains avec le fils de cette dernière.

Mis en examen pour assassinats

Le quinquagénaire qui possède une vingtaine d’appartements et de biens à Montauban, a été mis en examen pour double assassinat a indiqué le procureur de la République dans un communiqué. La circonstance aggravante de préméditation a donc été retenue étant donné que le suspect s’est présenté à la maison des victimes, armé d’un fusil et avec ces brouilleurs d’ondes. Il a été placé en détention provisoire.

Jusqu’ici, l’homme était connu de la justice pour deux délits routiers. Le procureur de la République a également précisé que le suspect pourrait être mis en cause ultérieurement pour tentative d’homicide sur le fils de la locataire. La mise en examen de ce dernier devrait être annulée dans les prochains jours et il sera remis en liberté.