🇫🇷 Montpellier : Déjà condamné à 15 reprises, il est interpellé le jour de sa sortie de prison.

par Y.C.
Illustration Actu17 ©

L’homme âgé de 20 ans est déjà bien connu de la justice. Il a été interpellé quelques heures après sa sortie de prison et de nouveau condamné…

Le multirécidiviste avait été remis en liberté le 12 octobre dernier vers 10 heures du matin. Huit heures plus tard, il était interpellé pour le port d’une bombe lacrymogène de 500 ml et la détention de quelques grammes de cannabis, rue Boussairolles à Montpellier (Hérault).

Originaire du quartier des Cévennes, l’homme était convoqué devant le tribunal correctionnel de Montpellier ce vendredi. « Je voulais me protéger. Je suis passé à l’armurerie mais le vendeur ne m’a pas prévenu que c’était interdit » a-t-il expliqué à la barre, pour se justifier. « Si vous fréquentiez moins de délinquants, vous auriez moins de problèmes » lui a répondu le juge Sébastien Colombet, cité par Midi-Libre.

« Ce sont plutôt les gens qui devraient avoir peur de lui »

« En moins de 6 h, il trouve le moyen de se procurer du cannabis et une arme. Ce sont plutôt les gens qui devraient avoir peur de lui », a relevé pour sa part le procureur Jean-Christophe Tixier. Le magistrat a alors requis 6 mois de détention dont 3 de mise à l’épreuve avec injonction de soins pour la consommation de stupéfiants et l’obligation de travailler ou de suivre une formation « pour sortir de la spirale de la délinquance ».

L’avocat du prévenu a de son côté défendu son client comme il le pouvait. « Il y a des gens qui s’en sortent dans ce quartier des Cévennes, ils ne sont pas tous délinquants, il faut qu’il l’entende. Une condamnation avec mise à l’épreuve, c’est un peu la dernière chance que vous lui accorderez. » a-t-il expliqué devant la juridiction.

Remis en liberté

Le prévenu au 15 mentions sur son casier judiciaire a finalement écopé d’une nouvelle condamnation de 6 mois de prison, assorti de la révocation d’un sursis égal à 3 mois.

Aucun mandat de dépôt n’a été prononcé, sa peine sera donc aménagée. L’homme a été laissé libre.