Montpellier : Les légionnaires en civil poignardés venaient en aide à 2 personnes victimes d’une agression


Illustration © Actu17

Au lendemain d’une violente agression au couteau qui a fait plusieurs blessés dont des légionnaires, à Montpellier (Hérault), les enquêteurs en savent plus sur le déroulement des faits.

Alors que les agressions au couteau se sont enchaînées sur le secteur de l’Esplanade Charles-de-Gaulle à Montpellier, dans la nuit de vendredi à samedi, des militaires avaient notamment été poignardés. Les contours de ces faits sont désormais connus.

Contrairement à ce qui avait été indiqué peu après l’agression, le groupe attaqué samedi vers 6 heures du matin était composé de deux légionnaires et d’un de leurs amis, qui n’est pas militaire. Les enquêteurs ont pu déterminer que les trois hommes portaient secours à deux ressortissants espagnols lorsqu’ils ont, à leur tour, été victimes des agresseurs, rapporte Métropolitain.

Les deux Espagnols étaient pris à partie et menacés par un groupe d’individus surexcités et armés de couteaux. En leur venant en aide, les légionnaires et leur ami ont été poignardés à de multiples reprises, tout comme les deux passants. Le groupe d’assaillants a ensuite pris la fuite.

Deux suspects en garde à vue

La violente agression a eu lieu sous les objectifs des caméras de vidéosurveillance de la ville, permettant à un opérateur du Centre de surveillance urbain (CSU) de donner l’alerte. Les policiers se sont rapidement rendus sur place et ont localisé deux suspects, qui ont été interpellés.


Le duo a été formellement identifié comme ayant participé activement à l’agression, grâce aux enregistrements vidéo. Les enquêteurs ont constaté que deux ou trois de leurs complices ont réussi à s’enfuir. Les suspects arrêtés, deux jeunes majeurs, ont été placés en garde à vue.

Les deux mis en cause déjà connus de la police

Après vérifications, il s’est avéré qu’ils étaient connus des services de police et du parquet des mineurs, pour des faits remontant à la période où ils étaient adolescents. L’un d’eux est un ex-mineur non accompagné (MNA) multirécidiviste, vivant désormais sans domicile fixe, précise le site d’informations en ligne.

Les deux légionnaires qui sont courageusement intervenus pour secourir les passants sont affectés à la caserne de La Cavalerie (Aveyron). Ils avaient passé la nuit à Montpellier, en compagnie d’un ami. Ce samedi, les policiers de la Sûreté départementale de l’Hérault, en charge de l’enquête, ont pu auditionner les cinq victimes au CHU Lapeyronie. Leur état de santé n’inspire plus d’inquiétude.