Morbihan : De faux panneaux routiers dénoncent les trafiquants de drogue à Vannes


Un panneau dénonçant un trafic de stupéfiants à Vannes. (photo DR)

Des riverains rivalisent d’imagination pour dénoncer les trafics dans leur ville. Après les affichettes de petites annonces de recrutement pour dealer, voici les panneaux routiers détournés de leur fonction initiale.

Surprise ce samedi matin pour les habitants du quartier de Ménimur, et ceux de l’avenue Paul-Cézanne notamment, à Vannes (Morbihan). Ils ont pu voir fleurir des panneaux routiers d’un nouveau genre.

Au croisement des rues Eugène-Delacroix et Sonia-Delaunay, où un trafic notoire de produits stupéfiants se tient quotidiennement, une indication « Dealers » avec une flèche orientée vers le « plan stup » interpelle.

Une initiative qui pourrait se généraliser

Excédés, des riverains ont décidé de se faire entendre par tous les moyens. « Il y a de fortes chances que les actions se multiplient. On va continuer, ça va aller crescendo. Les autorités ont été prévenues. Et d’autres que nous s’en mêlent… » prévient un habitant qui s’est confié à Ouest France.

Une initiative qui rappelle celle de riverains du parc de Kermesquel qui avaient apposé sur les arrêts de bus vannetais des petites annonces pour recruter des dealers et des guetteurs.

Les faux panneaux routiers du quartier de Ménimur, eux, avaient disparu dans la matinée.