Morbihan : Ivre et drogué au volant, il blesse trois jeunes filles dont deux gravement


Illustration. (shutterstock)

Un homme de 32 ans au volant d’une camionnette a percuté trois jeunes filles sur un trottoir vendredi soir à Ploeren, près de Vannes (Morbihan). Deux des victimes sont grièvement blessées et toujours hospitalisées. Le trentenaire était ivre et sous stupéfiants, il a été écroué. Une information judiciaire a été ouverte.

Le mis en cause était déjà connu pour des faits similaires. Il avait été condamné par la justice en 2020 pour blessures involontaires indique France Bleu. Cette condamnation ne l’a donc pas empêché de recommencer. Cette fois, ce sont trois adolescentes de 16 et 17 ans qui ont été renversées par cet homme de 32 ans qui était au volant d’une camionnette. Deux d’entre elles ont été grièvement blessées.

Le drame s’est produit vendredi soir vers 20h30 sur la place Jules-Gillet à Ploeren. Le conducteur de 32 ans a salué des connaissances qui se trouvaient à l’extérieur d’un bar, puis a fait une embardée, percutant les trois victimes qui se trouvaient pourtant sur le trottoir détaille Ouest France. Les deux jeunes filles les plus gravement blessées ont été conduites à l’hôpital de Vannes. Elles s’y trouvaient toujours ce dimanche. La troisième adolescente a quant à elle été plus légèrement blessée.

« Des mâchoires, des lombaires, des vertèbres fracturées… »

L’une des mères des victimes affirme que ces dernières « sont trois miraculées que les pompiers pensaient trouver mortes » suite à la violence du choc. « Des mâchoires, des lombaires, des vertèbres fracturées… Elles doivent être opérées rapidement », déplore-t-elle au quotidien régional, évoquant « un long parcours de reconstruction ».

Le trentenaire, maçon de profession, qui était ivre et sous l’effet de produits stupéfiants au moment des faits, a été déféré ce samedi avant d’être placé en détention provisoire. Une information judiciaire a été ouverte pour blessures involontaires entrainant une incapacité de moins de trois mois, avec récidive légale et deux circonstances (alcool et stupéfiant).