Morbihan : La collégienne de 14 ans avait inventé sa tentative d’enlèvement.


La gendarmerie a diffusé un portrait-robot de l'auteur des faits.

Coup de théâtre ! Une collégienne « adepte du kickboxing » avait alerté les autorités au sujet d’une tentative d’enlèvement dont elle avait été victime. Finalement, les enquêteurs ont pu déterminer qu’elle avait tout inventé.


L’affaire avait fait grand bruit début février. Une adolescente de 14 ans, appuyée par le témoignage d’une amie, avait annoncé avoir échappé à une tentative d’enlèvement, à Plouay dans le Morbihan, grâce à ses compétences en kickboxing. La nouvelle s’était répandue comme une traînée de poudre, suscitant la peur chez les familles du département. Il s’est avéré, après investigations tous azimuts, que tout était faux.

Une enquête ouverte et un portrait-robot diffusé

Les autorités ayant pris l’affaire très au sérieux, une enquête avait immédiatement été ouverte. Les gendarmes en charge des investigations avaient élaboré un portrait-robot selon la description communiquée par la prétendue victime et des appels à témoins avaient été lancés.

Selon ses déclarations, l’agression avait eu lieu lors d’une course d’orientation dans un parc. L’homme, selon ses dires, l’avait « agrippée par le col de son sweat et lui avait sommé fermement de monter à bord de son véhicule ». La collégienne s’était « défendue en donnant un coup de genou dans l’entrejambe de son agresseur avant de tenter de lui donner un coup de poing ». Le pseudo-agresseur avait lâché prise, permettant à l’adolescente de s’enfuir pour alerter un enseignant.

Des poursuites pénales

C’est au terme de minutieuses recherches que le Parquet de Lorient a annoncé que l’adolescente et son amie avaient tout inventé de « A à Z », relate Le Parisien. Elle devront bientôt comparaître devant le juge des enfants en vue d’une mise en examen pour « dénonciation d’infraction imaginaire ».