🇫🇷 Mort de Naomi non prise en charge par le SAMU : une enquête préliminaire ouverte par le parquet.

par Y.C.

Le procureur de la République de Strasbourg vient d’annoncer l’ouverture d’une enquête préliminaire du chef de « non assistance à personne en péril » après la mort de Naomi Musenga, le 29 décembre dernier, après son appel au SAMU qui ne donnera pas suite à une intervention des secours.

Ce jour là, Naomi, jeune maman de 22 ans, avait contacté le SAMU suite à de très fortes douleurs au ventre.

Un appel qui n’avait pas été pris au sérieux par l’opératrice qui s’était montrée méprisante et moqueuse, invitant la patiente à contacter SOS médecins. Naomi est décédée quelques heures plus tard ce jour là.

L’enregistrement de cet appel a été rendu public cette semaine.

L’opératrice a été suspendue

L’assistante de regulation médicale qui avait pris l’appel a été suspendue à titre conservatoire. Une enquête administrative a également été ouverte par l’Igas, sur instruction de la ministre de la Santé qui a dénoncé de « graves dysfonctionnements ».

La police judiciaire de Strasbourg a été chargée de l’enquête.

Actu17.