Moselle : Ivres, ils prennent en chasse un automobiliste et renversent deux piétons


Illustration. (shutterstock)

Deux quinquagénaires ont été renversés par un automobiliste s’était lancé dans une course-poursuite avec un autre conducteur, après une dispute sur fond d’alcool. L’un des deux piétons a été très grièvement blessé.

Deux personnes ont été fauchées par une voiture, dimanche matin à Creutzwald (Moselle). Il s’agit d’un homme et d’une femme âgés d’une cinquantaine d’années. Grièvement blessée, cette dernière s’est vu attribuer 4 mois d’Incapacité totale de travail (ITT), rapporte Le Républicain Lorrain. L’autre victime ne souffrait que de contusions.

Tout a débuté un peu plus tôt, sur la commune d’Hargarten-aux-Mines lors d’une fête improvisée par une bande de jeunes gens, du coin pour la plupart. L’alcool aidant, l’atmosphère est finalement devenue électrique. Le rassemblement a dégénéré et l’un des convives a été pris à partie par d’autres jeunes majeurs présents.

Le jeune homme est pris en chasse

En état d’ivresse, il est monté dans sa voiture et a pris la fuite en direction du domicile de ses parents à Creutzwald. Derrière lui, un véhicule s’est mis à le suivre avec trois personnes à bord, tout aussi ivres. La course-poursuite a trouvé son épilogue devant le domicile du fuyard.

À cet endroit, plusieurs membres de sa famille s’étaient réunis pour faire aussi la fête. Lorsque le jeune homme a déboulé, ses proches se sont réunis autour de lui et les esprits se sont échauffés. La berline qui le poursuivait est arrivée à son tour. Dans un chaos total, entrecoupé de hurlements et de menaces, une terrible collision s’est produite.


Le chauffard interpellé

Les poursuivants ont fauché deux quinquagénaires dans des circonstances que l’enquête devra déterminer. Acte volontaire ou accident ? Pour l’heure, le chauffard a été interpellé par les gendarmes et placé en cellule de dégrisement avant de pouvoir être auditionné en garde à vue. Sa voiture a été saisie. Les victimes ont été prises en charge par les secours.

Sept autres personnes ont été interrogées par les militaires de la compagnie de Boulay-Moselle. Les investigations s’annoncent difficiles, tant concernant le début de cette altercation lors de la fête improvisée, que concernant les faits survenus à Creutzwald. Certains témoins ou individus impliqués étaient si ivres qu’ils n’ont pas pu livrer de témoignage cohérent.