🇫🇷 Moselle : L’accident sur l’autoroute conduit les CRS sur les lieux d’un triple meurtre.

par Y.C.
Illustration Actu17 ©

Le père de famille au volant venait de tenter de se suicider, après avoir probablement commis l’impensable.

Mardi vers 10 heures, des fonctionnaires de la Compagnie Républicaine de Sécurité (CRS) Autoroutière de l’A31 ont dû se rendre sur le lieu d’un violent accident. Sur place, dans le sens Metz-Thionville, à hauteur de la Croix d’Hauconcourt, les policiers ont constaté qu’un conducteur, seul, avait percuté la glissière de sécurité.

Une tentative de suicide

Vu la façon dont le véhicule était encastré dans la glissière de sécurité les enquêteurs spécialisés ont immédiatement pensé qu’il ne s’agissait pas d’un accident mais d’une tentative de suicide. L’automobiliste, David P. âgé de 42 ans, a été pris en charge par les secours et héliporté vers un hôpital de Nancy.

Ses proches injoignables

Bizarrement, malgré de nombreuses tentatives pour joindre les proches de la victime, les policiers n’y sont pas parvenus. Après de longues recherches, les enquêteurs ont pu contacter un proche de la femme de la victime. Celui-ci leur a communiqué l’adresse du conducteur.

Macabre découverte

Les policiers de la CRS autoroutière Lorraine-Alsace en compagnie d’un Officier de Police Judiciaire se sont rendu sur place. Mais personne ne leur a ouvert la porte de cette habitation du 10 rue Henri-Dunand dans la commune d’Ars-sur-Moselle. Vu qu’il se trouvaient en zone gendarmerie, les policiers ont dû solliciter les militaires.

Les gendarmes assistés de pompiers sont arrivés et ont pénétré dans l’habitation, en brisant une fenêtre. Les intervenants ont découvert une scène de crime dont ont été victimes la mère et les deux enfants du conducteur.

Un triple homicide

D’après le premières constatations effectuées par les gendarmes spécialisés dans l’identification criminelle, la femme âgé de 34 ans aurait succombé à des coups à la tête avec un objet de type batte de baseball. L’un des deux jeunes enfants aurait été pendu et l’autre étranglé à mort.

Le principal suspect se trouve toujours hospitalisé. L’enquête de poursuit, relate Le Républicain Lorrain.

Actu17.