🇫🇷 #Sécurité Des militants de Greenpeace s’introduisent dans une centrale nucléaire et tirent un feu d’artifice.

   par C. Laudercq et R. Lefras.
Capture écran Twitter

Par cet intermédiaire, les militants ont voulu dénoncer le manque de sécurité dans les centrales nucléaires. Huit d’entre-eux ont été interpellés.

● C’était ce jeudi matin, tôt. Plusieurs militants de Greenpeace se sont introduits sur le site de la centrale nucléaire de Cattenom, en Moselle.

Leur message est clair : mettre sous la lumière le manque de sécurité sur les sites des centrales.

Un feu d’artifice

● Pour se faire, les membres de l’organisation ont tiré un feu d’artifice, à proximité du bâtiment, non loin d’un des réacteurs.

● L’association affirme ce matin avoir tiré ce feu d’artifice «au pied de la piscine de combustible usagé», photos à l’appui. Et ce, durant 2 minutes 30 selon eux, avant d’être interpellés par les gendarmes.

Huit militants placés en garde à vue

● De son côté, la Préfecture de Moselle explique que l’alerte a été déclenchée aussitôt, et « a permis au peloton spécialisé d’interpeller les auteurs dans des délais extrêmement courts ».

● Huit militants ont été placés en garde à vue.

● L’action de Greenpeace fait suite à la diffusion d’un rapport alarmiste sur l’organisation de la sécurité des sites nucléairesActu17.