Moselle : Un automobiliste a foncé délibérément sur un groupe d’élèves devant un lycée


Illustration Actu17 ©

Le conducteur d’une voiture a foncé volontairement sur des lycéens ce jeudi matin à Freyming-Merlebach en Moselle. Il a été interpellé et placé en garde à vue.


Son acte aurait pu provoquer un terrible drame. Un homme au volant d’une Peugeot 206 a foncé sur des élèves rassemblés devant le lycée Pierre-et-Marie-Curie, situé rue des Vosges à Freyming-Merlebach, une commune située à la frontière allemande.

Peu avant les faits, l’automobiliste avait été remarqué par les lycéens et le personnel de direction de l’établissement selon des témoins interrogés par Le Républicain Lorrain. Ce dernier a d’abord fait plusieurs tours du quartier à pleine vitesse avec sa voiture, avant de faire un demi-tour en serrant son frein à main dans une rue à proximité.

Il frôle un élève puis manque d’en renverser d’autres

Il est ensuite revenu à grande vitesse devant le lycée et a fait une embardée au niveau du passage piéton se trouvant devant l’établissement, frôlant un élève.

La Peugeot 206 du chauffard a ensuite fait un tête à queue et a terminé sa course en marche arrière, sous un abris bus. Le train arrière de la voiture a été arrêté grâce à la hauteur du trottoir alors que plusieurs lycéens se trouvaient derrière. Le drame a été évité de peu. Le mis en cause est ensuite sorti de son véhicule et en a fait le tour, avant de prendre la fuite.


Le plaque d’immatriculation du chauffard a été relevée par le personnel du lycée qui a alerté la police. « Nous avons également fait rentrer le maximum d’élèves dans la cour », explique le proviseur de l’établissement, Philippe Nehlig, au quotidien.

Un suspect déjà connu des services de police

Les forces de l’ordre sont parvenues à identifier peu après le mis en cause, un jeune majeur originaire de Freyming-Merlebach déjà connu des services de police. L’homme a été interpellé et placé en garde à vue. Il était semble-t-il alcoolisé au moment des faits.

Une plainte a été déposée par le proviseur du lycée et une seconde par l’élève qui a failli être percuté sur le passage piétons.