Moselle : Un forcené et son ex-compagne retrouvés morts par le GIGN après une prise d’otage

Illustration. (photo EPA/Étienne Laurent/Maxppp)

Un homme d’une cinquantaine d’années et son ex-compagne ont été retrouvés morts dans une maison située à Folschviller (Moselle), ce dimanche peu avant minuit. Ce dernier aurait tué son ex-conjointe avant de se donner la mort, au terme d’une prise d’otage. Le GIGN avait été sollicité pour prendre en charge cette intervention.

Deux enfants d’une famille de Folschviller ont alerté les forces de l’ordre en milieu d’après-midi ce dimanche. Leur père venait de prendre en otage son ex-compagne dans le domicile familial situé rue Albert-Calmette, explique Le Républicain Lorrain. Le forcené était muni d’une arme de poing ont indiqué les deux enfants, qu’il venait de laisser partir.

Un périmètre de sécurité a été mis en place par les gendarmes dans le quartier où se situe le pavillon. Des négociations ont alors débuté avec le forcené né en 1963, qui réclamait « la reprise de la vie commune » avec son ex-compagne a précisé le parquet. Les échanges n’ont pas permis de raisonner le quinquagénaire, et le Groupe d’intervention de la gendarmerie nationale (GIGN) de Versailles a été appelé. Les gendarmes sont arrivés sur place vers 21h30.

Un féminicide suivi d’un suicide

Un peu plus tard, « l’assaut a été donné et les deux personnes ont été découvertes décédées » peu avant minuit, dans le pavillon, a indiqué le procureur de la République de Sarreguemines, Oliver Glady. L’homme venait vraisemblablement de tuer son ex-compagne avant de mettre fin à ses jours.

Le couple était « séparé depuis quelques années », a indiqué le maire de la ville, Didier Zimny, ajoutant que la défunte était une employée communale qu’il connaissait.