Mulhouse : 2 ans de prison ferme pour avoir tiré en direction d’une caserne de gendarmerie


Illustration. (Shutterstock)

Un gendarme et sa famille se trouvaient sur leur balcon quand un inconnu a tiré dans leur direction.

Les faits remontent au 1er septembre dernier, à Mulhouse (Haut-Rhin). Un ressortissant kosovar muni d’un pistolet d’alarme avait tiré depuis sa voiture en direction d’une caserne de gendarmerie.

Il avait visé le logement d’un militaire qui se trouvait sur son balcon et dînait avec sa famille.

2 ans de prison ferme

Ce mercredi, le tribunal correctionnel a condamné cet employé municipal, âgé de 33 ans, à 36 mois de prison dont 12 avec sursis et mise à l’épreuve de 24 mois.

Il devra en outre indemniser les victimes à hauteur de 11 000 euros et s’est vu notifier une interdiction de détenir une arme soumise à autorisation pendant cinq ans. Placé en détention provisoire, il restera donc en prison.


Les victimes avaient été très choquées

L’agresseur avait immédiatement pris la fuite après son méfait, mais le gendarme avait relevé son immatriculation. Le trentenaire avait ainsi été interpellé alors qu’il s’était réfugié dans un hôtel. Sa réplique de pistolet semi-automatique chargée à blanc avait été saisie.

Si le gendarme et sa famille n’ont pas été blessés physiquement, ils ont fait reconnaître le retentissement psychologique de cette agression. Le militaire s’est vu prescrire 30 jours d’incapacité totale de travail (ITT), sa compagne 20 jours et l’un des deux enfants 10 jours, relate Le Parisien.