Mulhouse : L’agresseur de deux femmes pour un short «trop court» écope de deux mois de prison avec sursis


Illustration. (Shutterstock)

Un jeune homme de 18 ans a été interpellé ce mercredi à Mulhouse (Haut-Rhin) après avoir agressé deux jeunes femmes en pleine rue. Il reprochait à l’une d’entre elles de s’habiller « trop court ». Jugé ce jeudi, l’homme a écopé d’une peine de prison avec sursis.

L’agression a eu lieu vers 16h35 ce mercredi, à proximité du centre commercial Porte Jeune de Mulhouse. Deux jeunes femmes de 18 et 20 ans ont été agressés par un individu âgé de 18 ans. L’homme a été rapidement interpellé puis placé en garde à vue.

Il a été déféré au parquet de Mulhouse ce jeudi pour être jugé dans le cadre d’une comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité (CRPC) rapporte France 3. L’audience a permis d’en savoir plus sur le déroulement des faits. Le prévenu a d’abord reproché à l’une des jeunes femmes de s’habiller « trop court ». Cette dernière portait un short, et non une jupe comme précédemment indiqué.

« Tu veux pas t’habiller plus court ? » lui aurait lancé le mis en cause. La jeune femme lui a répondu « qu’est-ce que ça peut te foutre ? ». Les victimes ont expliqué que le jeune homme s’était alors retourné et les avait suivies, tout en les insultant. L’agresseur a donné une gifle à la jeune femme qui portait le short puis l’a poussée. Elle a chuté au sol. La seconde victime a été saisie par le cou alors qu’elle tentait de s’interposer.

« Ma copine portait des collants, des bottes et un short, je ne vois pas en quoi c’est un problème »

La première jeune femme a été transportée à l’hôpital pour une blessure légère au genou et s’est vu attribuer 3 jours d’Incapacité totale de travail (ITT). Le prévenu qui est déjà connu des services de police pour violences selon nos informations, a déclaré qu’il connaissait la jeune femme. Cette dernière a affirmé, à l’inverse, qu’elle ne connaissait pas le mis en cause.


« Pour moi, les femmes s’habillent comme elles veulent, ça ne regarde personne. Ma copine portait des collants, des bottes et un short, je ne vois pas en quoi c’est un problème », a insisté Coline, la seconde victime. Le prévenu de 18 ans a écopé d’une peine de deux mois de prison avec sursis, 75 heures de travail d’intérêt général et a reçu l’obligation d’effectuer un stage de citoyenneté.

Cette agression s’est produite seulement quelques jours après celle d’une jeune femme à Strasbourg. Cette dernière a raconté avoir été agressée et frappée dans la rue car elle portait une jupe.