🇫🇷 Nancy : 2 frères violentent et torturent leur sœur ainsi que son compagnon.

par Y.C.
Illustration Actu17 ©

Deux frères s’en sont pris violemment à leur soeur et à son petit ami pour « des principes culturels et familiaux ».

Les faits se sont déroulés ce lundi. Une employée de banque de 23 ans, s’est disputée avec son frère aîné, Najim âgé de 36 ans, qui lui reprochait sa manière de s’habiller. Najim lui a reproché également une relation amoureuse hors mariage.

Au cours de l’altercation, Sanaa a avoué à Najim qu’elle hébergeait chez elle son compagnon.

Cheveux coupés au couteau

Mardi, son frère est revenu au domicile de la jeune femme. Son compagnon a alors quitté précipitamment les lieux et a attendu au pied de l’immeuble. Dans l’appartement, les reproches se sont transformés en violence.

La jeune femme a reçu des coups au visage et dans les côtes. Ses cheveux ont été coupés au couteau, entaillant sur plusieurs centimètres le cuir chevelu de Sanaa qui s’est mis à saigner.

Ils tentent de percuter le petit-ami

Tarik, inquiet a fait appel aux sapeurs-pompiers au moment où le deuxième frère, Anouar, âgé de 33 ans, est arrivé sur les lieux.

Dans la rue, les deux frères s’en sont pris violemment au petit ami qu’ils ont poursuivi avec leur voiture. Ces derniers ont tenté de percuter et de renverser le jeune homme, le menaçant de mort écrit France Bleu.

Les policiers ont fini par interpeller les deux frères qui ont été placés en garde à vue.

Au nom des principes culturels

Selon le procureur de la République, Najim, le grand frère aurait expliqué que sa soeur « était au courant qu’il y a des principes culturels et familiaux vis-à-vis du respect de soi-même » et qu’elle ne devait pas adopter un comportement « indécent (…) encore moins durant le mois du ramadan ».

Le parquet de Nancy a précisé que les deux frères étaient nés en France et qu’ils avaient déjà eu à faire avec la justice, l’un pour des dégradations, l’autre pour des délits routiers.

Les deux agresseurs sont poursuivis pour acte de torture ou de barbarie, violences volontaires, tentative de meurtre et menaces de mort réitérées.

Actu17.