Nantes : L’automobiliste réclamait des faveurs sexuelles à ses auto-stoppeuses


Illustration. (Pixabay)

Le mis en cause attendait d’avoir roulé plusieurs dizaines de kilomètres avant de leur faire des propositions sexuelles.

Le trentenaire, marié et père de famille, a été incarcéré ce mercredi, dans le cadre d’une affaire de « viol, chantage sexuel et atteinte à l’intimité de la vie privée ». Il avait été interpellé pour avoir, à plusieurs reprises, réclamé des faveurs sexuelles à des femmes prises en auto-stop. L’homme menaçait ses « proies » de les abandonner sur le bord de la route en cas de refus.

Chantage sexuel

Les faits se sont déroulés les 3 et 6 août derniers. L’automobiliste, âgé de 31 ans, prenait en charge des auto-stoppeuses à Nantes à la mi-journée. Une fois à bord de sa Fiat Stilo, le piège se refermait sur ses victimes.

Le prédateur attendait d’avoir roulé plusieurs dizaines de kilomètres avant de procéder à un chantage sexuel.

Elle accepte avant d’être abandonnée

L’une des victimes, âgée de 22 ans, avait cédé au chantage en acceptant une faveur sexuelle. Le mis en cause avait même filmé ses ébats. Mais, malgré cela, la jeune femme avait été éjectée en bordure de route, relate France Bleu.
Une seconde jeune femme, âgée de 24 ans, avait refusé de céder à ses avances. L’homme l’avait alors abandonnée sur la bande d’arrêt d’urgence d’une autoroute.


Relâché par la justice

Le suspect, qui a toujours nié les faits, avait été interpellé fin août par les gendarmes. La justice l’avait relâché en l’attente d’une expertise psychiatrique. Hier, donc, il a finalement été incarcéré.