🇫🇷 #Nantes L’enfant était sur le rebord de la fenêtre du 3ème étage. Sa mère était sortie acheter un lave-linge.

Illustration Actu17 ©

Une personne a fait appel à la police car elle avait aperçu un enfant sur le rebord d’une fenêtre du troisième étage. Les pompiers défoncent la porte de l’appartement et les policiers découvrent une fillette de 3 ans, seule, dans un appartement insalubre. La mère de l’enfant était sortie acheter une machine à laver d’après France Bleu.

La police a été appelée lundi à Nantes par une femme qui s’alertait d’un bébé sur le rebord d’une fenêtre au troisième étage. L’intervention des pompiers a permis de découvrir que l’enfant était seule.

Deux chaises étaient posées sur le lit sous la fenêtre. Il y avait des excréments dans la chambre.

Lundi, peu avant 16h, la police de Nantes reçoit un appel très inquiet d’une habitante de la rue Urbain le Verrier, au nord de la ville. Elle aperçoit un bébé se pencher dangereusement sur le rebord d’une fenêtre chez ses voisins, au troisième étage. Une fois sur place, les voisins confirment aux policiers que l’enfant est seule à l’intérieur.

Deux chaises posées sur le lit et des excréments au sol

Depuis l’extérieur, les policiers tentent alors de rentrer en contact avec la petite fille de trois ans mais elle n’arrive pas à ouvrir la porte. Les pompiers sont donc appelés en renfort et parviennent à pénétrer dans l’appartement.

A l’intérieur, l’enfant se trouve bel et bien sans surveillance. Les autorités découvrent deux chaises posées sur le lit, juste sous la fenêtre. Ce qui a très probablement permis à l’enfant de se hisser sur le rebord.

Les policiers constatent aussi que l’appartement est sale et qu’il y a de l’urine et des excréments sur le sol de la chambre. L’enfant est donc emmenée au commissariat.

La mère était partie récupérer un lave-linge

Prévenue par des voisins, la mère se rend au commissariat où elle explique aux enquêteurs qu’elle serait partie vers 16h pour récupérer un nouvelle machine à laver pendant que sa fille dormait.

Sur décision du juge, la petite fille a été rendue à sa mère, mais une enquête sociale a été ouverte pour tenter de faire la lumière

http://bit.ly/2fuSXRi